L’œil de Dieu (en espagnol, Ojo de Dios) est un objet spirituel et symbolique réalisé par le tissage d’un motif en fil sur une croix en bois. Souvent, plusieurs couleurs sont utilisées. On les trouve couramment dans les communautés mexicaines et mexico-américaines, tant chez les indigènes que chez les catholiques.

Les Ojos de Dios sont communs dans les Pueblos du Nouveau Mexique. Souvent, ils reflètent une confiance en la Providence. L’œil spirituel des Ojos de Dios est considéré par certains croyants comme ayant le pouvoir de voir et de comprendre des choses inconnues de l’œil physique. Pendant la période coloniale espagnole au Nouveau-Mexique, du XVIe au XIXe siècle, les Ojos de Dios (Oeil de Dieu) ont été placés là où les gens travaillaient, ou où ils marchaient sur un sentier.

L’Ojo de Dios ou l’œil de Dieu est un outil rituel qui était censé protéger ceux qui priaient, un objet magique et un ancien symbole culturel évoquant le motif du tissage et ses associations spirituelles pour les Indiens Huichol et Tepehuan du Mexique occidental. Les Huichol appellent l’Oeil de Dieu le Sikuli, ce qui signifie ” le pouvoir de voir et de comprendre des choses inconnues “Quand un enfant naît, l’œil central est tissé par le père, puis un autre est tissé chaque année supplémentaite de l’enfant jusqu’à ce que celui-ci ait cinq ans, et les croix tepehuan originales sont extrêmement rares. Il y en a beaucoup qui sont faits pour le marché touristique, mais ils n’ont pas la même signification traditionnelle et spirituelle.